train de nuit

Publié le par Muriel Bayet

train de nuit
train de nuit
train de nuit
train de nuit
train de nuit

Jeudi 4 mai 2017

Aujourd’hui vendredi, c’est le jour de Vishnu.

Journée à Udaïpur ; visite du palais de marbre blanc, puis balade en bateau jusqu’au palais du lac. Et toujours ces très belles et fines peintures murales, fresques, frises… Ville très propre ; jardins paysagés « à la française », fleurs… Mais toujours aussi bruyant !

 

Au retour, petit arrêt dans un atelier de miniatures, où des merveilles sont peintes à l’aide de pinceaux extra-fins en sourcil de dromadaire ! Quant aux pigments, ils sont naturels : lapis lazuli pour le bleu, malachite pour le vert, curcuma pour le jaune, oxyde de fer pour le rouge. Les pierres sont broyées jusqu’à obtenir une poudre fine qui sera mélangée à de l’eau additionnée de résine de pin.

Puis une heure de flânerie dans les magasins de la basse ville, mais il est difficile de trouver le coup de cœur !

Dîner à l’hôtel après un rafraichissement dans la piscine et un apéro-anniversaire dans le patio…

21h30 ; on part pour la gare ; train de nuit pour Jaïpur. A faire !

Wagon spartiate en seconde classe. Le groupe est un peu dispersé sur deux wagons. Couchettes rudimentaires… et c’est parti, jusqu’à 5h30 du matin ! Peu de sommeil, et pour cause, mais fous rires assurés et dépaysement total ! Quant aux toilettes, l'odeur non délicate qu'elles dégagent ont effet dissuasif total !

 

Vendredi 5 mai 2017

0h30. Chetak ; long arrêt en gare. Sur le quai, un marchand de beignets tout frais, fait le bonheur des voyageurs en transit. De nombreux passagers arpentent les lieux. Un peu plus loin, des familles dorment à même le sol, sur de grands draps posés sur le bitume, valises près d’eux.

Les murs de la gare sont peints de scènes naïves et de divinités. Couleurs « Bollywood ».

6h00. On sort de la gare. Jaïpur est à l’image de l’Inde, exception faite de Udaïpur : sale. Au milieu des immondices, sur le trottoir ou dans un recoin, des Intouchables sont encore couchés ; peu à peu, tout le monde émerge de son matelas de bitume. Et le bruit, qui n’a pas cessé, semble redoubler ; d’ailleurs, il n’y a pas que les voitures, cars, motos qui klaxonnent ; toute la nuit, le train a sifflé, pour éloigner les animaux sauvages tentés de traverser la voie ferrée !

Jaïpur, la ville Rouge…

Aujourd’hui, c’est un atelier d’impression sur tissu que nous visitons ; tampons de teck, sculpture manuelle des tampons… Très chouette !

Palais après palais, nous allons de merveille en merveille. Celui d’Ambert, au milieu de sa « muraille d’Inde », est très beau, tout comme le Palais de la Vieille Ville, visité dans l’après-midi. Balade au marché « des touristes », et balade en pousse-pousse jusqu’au cinéma de la ville ; Bollywood porte bien son nom ; gigantisme et féérie « bonbon rose » … Public bon enfant qui rit et applaudit sur un ersatz de Star Wars.

 

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article