Tenues de bain

Publié le par Muriel Bayet

Bon, et bien, je m’en vais y aller de ma petite plume qui gratte, qui gratte, et qui (parfois) dérange…

On a donc bien du temps à perdre à s’occuper des modes féminines.

Après l’outrancier bikini porté en 1946 pour la toute première fois, au grand dam de ces messieurs et dames bien-pensants pour qui porter un vêtement qui ne cachait pas le ventre et ne montait pas jusqu’au cou, était un fait scandaleux, puis la mode hippie des années 70 où il était de bon ton, sur les plages « branchées », de s’afficher si ce n’était « à poil », du moins la poitrine dénudée, voilà qu’aujourd’hui on nous bassine avec la mode du burkini… Que celles qui aiment le porter le portent ; je ne trouve pas ça plus laid que les affreuses combinaisons en latex sensées couper du froid de la mer… Car, si on ajoute combi manches et jambes longues, col « mao » montant, plus un bonnet de bain pour celles qui ne veulent pas se mouiller les cheveux… il n’y a pas grande différence, si ce n’est d’ordre symbolique, avec le burkini… Ah, si, tout de même ; le burkini est coloré et le choix est multiple. Les combi latex, euh… pas très gai, non ?

Alors, burkini ou pas burkini, personnellement, je m’en fiche. Lorsque j’avais 18 ans, la mode soixantuitarde était passée par là ; mais je n’avais aucune envie de trainer sur les plages car j’avais horreur de cette vogue très dénudée à laquelle, bien que « jeune fille moderne européenne d’obédience chrétienne », je n’adhérais absolument pas, ma pudeur s’en trouvant grandement dérangée. Alors, si ces femmes se trouvent plus à l’aise en burkini qu’en maillot de bain laissant exposer bourrelets disgracieux et « jelly mal figée » des cuisses, ma foi, ça les regarde. S’exposer au regard des autres n’est pas toujours chose facile… et le diktat des religions n’y est pour rien.

Quant au « scandale » du burkini porté dans un pays occidental et libéral, je trouve qu’il n’est guère plus grand que le scandale des Françaises de bon aloi qui s’affichent en archi-mini monokini sur les plages d’Afrique du Nord…

Penmarc’h, 27 août 2016

Publié dans Chroniques

Commenter cet article