17 août, Moscou

Publié le par Muriel Bayet

17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou
17 août, Moscou

Dernières heures en Russie …

Une dernière glace à la cerise chez Gum, après avoir arpenté le Kremlin, du moins, ce qui est autorisé à la visite, c’est-à-dire, essentiellement la cathédrale et les églises, ainsi qu’une exposition temporaire de sculptures en pierres semi-précieuses. Encore de très belles icônes, de remarquables fresques murales, des dômes dorés…

Break dans un restaurant caucasien pour y déguster une délicieuse cuisine géorgienne…

Balade dans, un immense centre commercial où on ne dénombre plus les multiples magasins de chaussures de fringues, et de bijoux… Je comprends maintenant que les Moscovites aiment s’habiller ; ce n’est pas le choix qui manque et les prix sont plus que raisonnables !

De la culture russe, je retiendrai les icônes, partout, la foi, toujours, la fierté d’être Russe, très présente, une armée très respectée, la mémoire du blocus de Leningrad, le merci aux anciens, qui ont délivré le pays, les cultes orthodoxes et musulmans qui se côtoient sans poser problème, les femmes musulmanes en jolies robes de couleur, assorties au fichu qui leur couvre les cheveux… Pas d’intégrisme aux voiles noirs opaques….

Les tenues vestimentaires, élégantes ou décontractées, ne font se retourner personne. Le « qu’en-dira-t-on » semble ne pas exister.

L’architecture des grandes villes, en centre-ville, est souvent très jolie, diversifiée, cossue, pleine de charme, et très propre. Beaucoup de fontaines, de parcs. Si on s’éloigne vers des lieux d’habitation, tout change. On garde le beau et propre pour l’intérieur, derrière une triple porte fermée, comme les deux autres, à double ou triple tour. L’extérieur, la cage d’escalier, l’ascenseur, l’entrée sur le palier, tout est délabré, un rien lugubre, et fait penser au quart monde… Bizarre…

Quant aux repas, là, même après trois semaines dans le pays, c’est toujours un grand mystère. Pas de règles, pas d’horaires… On mange quand on en a envie, en décalage des autres ou pas, c’est pour nous, très dérangeant. Dans les restaurants, cafétérias, salons de thé, ou autres, le sourire n’est pas compris dans l’addition. Et les plats sont apportés sans distinction d’ordre, souvent tout en même temps pour une même personne, pendant que les autres convives attendent, attendent, attendent…

Et les Russes ? Ceux que nous avons rencontrés (famille, amis, …,) tous des gens charmants, vraiment très gentils, avec qui on a envie de garder des relations suivies….

Préparation des bagages. Casse-tête…

Demain, départ à 5h30… Sherementyevo, Roissy, puis Orly, enfin Pluguffan…

До свидания, Россия, спасибо и bуе пoка !

Publié dans Russie

Commenter cet article

Martine moreau 18/08/2016 11:11

Merci Muriel de nous avoir fait profiter de ce magnifique voyage par des textes et des photos très parlantes. On a pu vous suivre dans votre périple et apprendre beaucoup de choses sur ce pays inconnu pour nous.
Bon retour au pays du cidre, des galettes et des repas à heure régulière...

Muriel 19/08/2016 18:40

oui, c'est toujours un grand plaisir de revenir à St Gué ! A bientôt !