Les botoxés de Cannes et d'ailleurs...

Publié le par Muriel Bayet

Les botoxés de Cannes et d'ailleurs...

Visage hialuroniqué, cheveux -pardon, crinière (!), gonflée, réimplantée, teinturée façon « naturelle », face maquillée plus ou moins légèrement selon qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle, les collagénés bobo qui se pressent à l’inauguration de l’expo Peynet viennent plus pour se faire voir que pour voir…

Grandes envolées de bras, menton haut, sourcil relevé et moue facétieuse (si, si), ils ont le verbe haut et la boutade (sensée être drôle) à fleur de peau… Clavier et Lemercier dans Les Visiteurs.

Mais ils ne me font même pas sourire, ces botoxés au parfum souvent entêtant ; ils me font pitié… Ils fuient leur âge et s’enfoncent dans un paraître ridicule qui leur confère un air stupide ; d’ailleurs, ce n’est pas autour des tableaux et objets exposés qu’ils se pressent, ces frelons bourdonnants, inutiles et encombrants … Non, si les minauderies vont bon train lorsqu’ils prennent d’assaut le groupe conférencier-maire-député, ce n’est que pour se montrer, flatter leur égo, et pouvoir dire « j’étais au vêrnissâge de l’êxpô Peynet ; c’était gêniââl ! »… Et de prendre la pose et se faire photographier devant certaines œuvres…

Des "mouches du coche", bien loin de la petite midinette et de son amoureux ....

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article