Ufa, 4 août

Publié le par Muriel Bayet

Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août
Ufa, 4 août

Ufa, 4 août

On petit-déjeune de « сырок », sorte de « Kiri » dose XXL, sucré et parsemé de raisins de corinthe, et d’un blini, accompagné de thé.

En fin de matinée, on va chercher une grosse pastèque (27 kg !) qui servira de repas pour midi. Ici, ces fruits sont goûteux et juteux à souhait…. Rafraîchissant, mais peu consistants, les estomacs de Damien et Jacques crient famine !

Aujourd’hui, c’est le Jour J. Pas de cérémonie officielle, car Damien n’est pas baptisé et il semblerait qu’ici, ce soit très traditionnel ; en revanche, une fête est prévue, dans les traditions de la Russie ancienne et de la Bachkirie.

Natasha est allée chercher un pain spécial, décoré, au sommet duquel elle mettra du sel, tout à l’heure, avant de le présenter aux mariés sur un drap spécial, sorte de chemin de table brodé main. Chacun devra mordre dans le pain ; celui qui croquera le plus gros morceau sera considéré comme « le chef » ; le sel symbolise ce qu’il faut apporter de « piment » dans un couple pour que ce ne soit pas la monotonie qui l’emporte…

16h00

On se rend sur les lieux. Grand parc, plusieurs salles pour les fêtes des uns et des autres, un hôtel,… au milieu d’un parc très agréable.

18h00

Les mariés sont installés seuls sur une table : de part et d’autre, les autres tables. Toutes sont décorées de fleurs et sont dressées avec tous les zakouskis froids (poissons fumés, aubergines roulées farcies, toutes sortes de légumes, viandes froides, cheval, agneau, bœuf, panières de fruits, bouteilles d’eau plate, gazeuse, bouteilles de vin rouge, blanc et rosé, carafe de cognac, bouteille de vodka, carafe d’infusion d’airelles… Ensemble joyeux et coloré… Il y a à peine la place pour mettre assiettes, couverts, les 3 verres (vodka, vin, eau ou infusion de fruit)…

Ces plats ne seront jamais desservis, même lorsque les plats chauds (nombreux) arriveront. Chaque plat supplémentaire trouve un coin de place vide pour y être déposé… Abondance…

On gôute les fameuses boulettes de viande, aux épinards, des plats bachkir, un peu comme les kebabs, de mini-gratins, …

Et les desserts arrivent, tous traditionnels et succulents, aux framboises, sortes de mini-boudins de céréale cuits et trempés dans du miel puis assemblés en pyramide…

Dès 18h, une « meneuse » (« tamada »), micro à la main, fait les présentations, annonce les mariés, s’occupe de faire partir musique, danses, chants, jeux, anecdotes… Chaque convive fait tour à tour, au cours de la soirée, entouré de sa petite famille, un discours aux mariés puis leur présente leur cadeau.

Parmi les inviés, beaucoup de chanteurs et de musiciens. On a ainsi une violoniste qui nous enchante, des choristes qui entament des chants de mariage traditionnels, repris par toute l’assemblée…

Beaucoup de moments émouvants…

Minuit. Fin de la fête. Les convives s’en vont. On ramasse alors tout ce qu’il reste dans des doggy bags. Cela servira pour les repas des jours à venir…

Publié dans Russie

Commenter cet article