Moscou, 2 août 2016

Publié le par Muriel Bayet

Moscou, 2 août 2016
Moscou, 2 août 2016
Moscou, 2 août 2016
Moscou, 2 août 2016

Moscou, 2 août 2016

Nous sommes dans notre compartiment grand luxe du train qui nous emmène à Ufa. Deux super couchettes, de vrais lits, en fait, séparés par une tablette assez large recouverte d’une jolie nappe blanche. Deux grands verres à thé dans un support en argent, petite cuillère assortie, sont déjà sur la table. Et bien sûr, un ensemble chaussons-couture rapide-brosse à dents-dentifrice, cirage, etc…, sans compter les serviettes éponges blanches, comme les draps et les multiples oreillers douillet… Cabine de luxe recouverte de boiserie sobre, rangements spacieux sous les lits, miroirs, un ensemble art déco… Je suis sous le charme !

La journée, très chaude, comme les précédentes, et vraiment étouffante, s’est terminée par un très gros orage sur Moscou, en soirée…

On s’est baladés tous seuls, « comme des grands », prenant bus et métro, flânant dans les rues où des dizaines de militaires en tenus ou en Marcel rayé bleu et blanc déambulaient, drapeau en pavois. Aujourd’hui, c’était la grande fête inter-arme de l’armée russe…

Outre le toujours excellent cocktail à la pastèque et la non moins succulente glace à la cerise de chez Gum pris dans le café-brasserie vers la Place Rouge, nous avons trainé devant le Kremlin et sur les grandes artères de la ville.

Pour avoir une idée de la vie de tous les jours, ici, nous avons déambulé dans le centre commercial au terminus du métro. Endroit populaire, loin des boutiques de luxe du centre-ville et loin des sites touristiques. Encore beaucoup de soldes, ce qui rend les prix vraiment attractifs pour nous !

J’ai donc cédé à la tentation d’une robe fleurie « à la moscovite», car depuis que je suis à Moscou, j’admire et envie ces femmes très élégantes, quel que soit leur tour de taille et quelle que soit la chaleur…

21h30

Le train roule tranquillement ; dehors, c’est la nuit noire…

Vingt-quatre heures de train, je vais avoir le temps de faire un croquis ou deux !

Commenter cet article

Muriel 05/08/2016 06:20

Ouf ! Heureusement qu'il n'y a pas de "vacances d'électricité" !!! Avec cette chaleur, ce serait épouvantable, de monter tous ces étages aux escaliers quelque peu raides !!! Quant aux vitrines, il n'y a qu'au centre ville de Moscou où l'on peut voir ce qu'il y a à l'intérieur du magasin. Ailleurs, il faut pousser la porte pour le savoir... !!! Ce qui nous a beaucoup étonnés !

Mayalen 04/08/2016 10:56

Merci Muriel pour ce joli reportage qui me ramène quelques années en arrière, à une époque où le Goum n'avait rien de la galerie marchande d'aujourd'hui, où les vitrines étaient aveugles pour que l'on ne puisse pas voir qui était à l'intérieur, ni les produits en vente ce jour-là ! Point de boutiques de luxe, encore moins de voitures non Lada ! Mais ce pays nous a vraiment marqués et je regrette de ne pas avoir écrit à l'époque les ressentis d'une nouvelle "arrivante". Le regard sur les "étrangers" a dû lui aussi bien changer. J'ai aimé égalementi me rappeler des "vacances d'eau chaude" !!!!! quand ce n'était d'électricité pour monter les 11 étages à pied ! Nous étions jeunes !
Profitez bien de ce séjour, de ces paysages magnifiques et des gens tout aussi attachants. Et surtout fais des croquis comme tu sais si bien les faire. Je les attends avec impaience !
Bisous à vous deux - Mayalen