Moscou, 1er août

Publié le par Muriel Bayet

Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août
Moscou, 1er août

1er août 2016

Il fait toujours aussi chaud ; on boit des litres d’eau et on ne mange pas grand-chose d’autre que des fruits et des glaces…

Aujourd’hui, nous pensions aller flâner tous seuls, et ne visiter que la basilique et l’église Saint-Sauveur… Mais Vladimir nous a rejoints devant l’arrêt de bus, tout pantelant d’avoir couru pour nus rattraper ! !

Comme les basiliques et églises n’ouvraient qu’à 13h, il nous a emmenés assez loin, en métro, puis à travers un parc avec un fort dénivelé… Tout en haut, on rejoint l’artère qui passe devant l’université (un très bel édifice), et on arrive à un point de vue qui nous fait dominer tout Moscou. Très chouette, mais ce matin, on trainait un peu les pieds !!! Puis, 5 kms plus tard et à nouveau descentes et grimpettes par les innombrables escaliers, nous avons repris le métro pour l’église du Christ Saint-Sauveur…

Check up à l’entrée, fouille, comme pour tous les bâtiments ; les femmes doivent avoir les épaules couvertes, la tête couverte, les shorts ne sont pas acceptés, ni les pantacourts, pour les hommes comme pour les femmes.

On arrive pour l’ouverture. Il y a donc peu de monde pendant notre visite. Beaucoup sont venus en pèlerinage. C’est assez fastueux ; beaucoup de dorures, d’icônes sous verre. Les pèlerins se signent deux fois devant l’icône, puis se prosternent, posent un rapide baiser sur le verre de protection, appliquent leur front, et se re-signent, deux fois encore. Et ils recommencent vers l’icône suivante…

Vladimir nous fait ensuite la belle surprise d’une balade en bateau sur la Moskova. Une heure au fil de l’eau, tranquilles, d’où l’on a une splendide vue sur les très nombreux bâtiments remarquables de la ville.

Retour sous le soleil de plomb pour une traversée des jardins qui mènent à la Place Rouge. C’est déjà la foule et on ne tente même pas d’aller au Kremlin vu la foule qui fait la queue…

Halte dans le café chic de la place pour y siroter une agréable « limonade » à la pastèque, rafraîchissante à souhait.

Puis on se rend à l’église de Basile-le-Bienheureux, peu fréquentée ; et c’est tant mieux car c’est un entrelacs de pièces très hautes, en cônes, mais toutes petites. On découvre ainsi des pièces très colorées, décorées, d’innombrables icônes, fresques dans les hauteurs… Une vraie merveille…

Avant de rentrer, un passage obligé chez Gum pour une glace chocolat, et c’est à nouveau un peu de marche, le métro, toujours aussi étonnamment superbe, le bus, et encore un petit chemin à pied avant de retrouver la touffeur de l’appartement…

Ce soir, Vladimir fait découvrir à Jacques le poisson séché et salé à dépiauter, accompagné d’un demi-litre e bière blonde…

Publié dans Russie

Commenter cet article