un voyage en Russie

Publié le par Muriel Bayet

Vendredi 29 juillet 2016

Le voyage est source d’imprévus et de découvertes…. Car grâce à Air France et ses sempiternelles grèves, les voyages ne sont JAMAIS un long fleuve tranquille !

Enregistrés sur un vol Quimper-Orly puis un Roissy-Moscou, nous aurions dû arriver à Sherementyevo à 20h15… Mais hier, on nous a annoncé l’annulation de notre vol Paris-Moscou.

Alors, première galère : obtenir un membre du personnel en ligne, afin de se faire programmer sur un autre vol… Une grosse trentaine de coups de fils (« toutes nos lignes sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement »), puis une mise en attente de 57 minutes (oui, cinquante-sept minutes), enfin, une hôtesse… Elle est désole ; tous les vols de la journée pour Moscou sont pleins, me dit-elle. Pleins ? J’ai pourtant, affiché sur mon écran, 3 places libres dans l’avion de 14 h, places libres dans l’avion de 18h30, et encore 3 places libres dans l’avion de 23h35. Ben oui, mais ce sont des places « business »… et nous voyageons en « éco »… On nous propose un vol Paris-Moscou via Milan, avec Alitalia puis Aéroflot… un départ à 18h de Roissy pour une arrivée Moscou à… 5 heures du matin !!!!! Soit 10 heures d’avion pour un vol qui ne doit durer qu’un peu plus de 3 heures … Devant mon agacement de moins en moins contenu, on nous propose finalement de déplacer nos vols au samedi 30 juillet. Départ tôt de Quimper, même vol au départ de Moscou. Je demande bêtement ce qu’il se passe si l’avion de 18h pour Moscou est aussi annulé. Je dis « bêtement », car c’est bien comme ça que cela a été interprété… Voyons, nous avons sous les yeux le planning des vols affectés par la grève, et ce, pour tout le week-end ; si nous vous proposons ces vols, c’est qu’ils sont assurés ! CQFD …

Nous faisons contre mauvaise fortune bon cœur, et nous nous apprêtons donc à rallier la Russie avec un jour de retard… Mais ce matin, nouvel e-mail : le Vol AF1844 à destination de Moscou, le 30 juillet, est annulé…

Re-galère des appels non aboutis, puis d’une mise en attente de plus d’une heure… sans que rien ne se passe : on raccroche et on fonce à ‘aéroport de Quimper. Là, plus de comptoir Air France. .. Mais l’hôtesse d’accueil ex-Air France, se débrouille pour nous trouver un vol malgré ses accès bloqués. On partira donc ce soir, par l’avion de 23h35, de Roissy, avec Aéroflot…. Si nous arrivons à temps à l’aérogare…. Il reste la solution du train…Un départ à 14h29 de Quimper, une arrivée prévue à 19h18 à Montparnasse… Puis la galère des métros et RER. Le train est bondé. J’appréhende la sortie du train et les centaines de passagers aux multiples bagages, gamins, etc… Bien entendu, nous sommes en plein milieu de wagon…

Coup de fil de Damien : son avion, Paris-St-Pétersbourg est aussi annulé… Et pas d’avion avant le mardi 2 août !!!!!!!

Vive Air France ses grèves, et son jemenfoutisme…

21h57

Nous décompressons dans le lounge « Paris » qu’Aeroflot met à notre disposition. Car l’hôtesse de Quimper qui nous a trouvé ce vol nous a surclassés en classe business ! Je croise les doigts pour que Damien ait la même chance demain ! Car, bien sûr, les fturs mariés viennent de voir leur vol annulé, eux aussi....

Commenter cet article