Un affligeant matin bistrotier…

Publié le par Muriel Bayet

Une musique gaie et dansante, pot-pourri de Bashung, Renaud, Mylène Farmer, Whitney Houston, Guesch Patti, …, se répand dans le café-bar-bistrot ouvrier, et le patron sifflote quelques notes entre deux bribes de conversation avec les habitués du comptoir.

Tout en refaisant sa « carte du jour » écrite à la craie sur une grande ardoise, et alors que les haut-parleurs diffusent « Manhattan-Kaboul », il pose une « colle » à la petite serveuse « - Kaboul, c’est où ? », et prenant à témoin deux « piliers » : « - Elle va pas savoir ! » ; et les autres, qui rigolent un peu jaune, se gardent bien de donner une réponse….

Après un moment de réflexion, la serveuse va demander discrètement au cuisinier, et revient, triomphante : « - C’est en Irak ! ». Rigolade du patron, sourires prudents des deux « piliers ».

«- Ouais, ben, c’est l’cuisinier qui m’l’a dit ! ». Vérification faite auprès du cuistot, le patron, quelque peu goguenard : « - Ah, ben, elle est belle, mon équipe ! ». Les autres, nez baissé sur leur verre, ne pipent pas mot ; le p’tit rosé du matin, à force, ça dilue le savoir…

L’arrivée d’un habitué fait diversion. « - J’te sers un blanc sec, comme d’hab ? ». Et le nouveau venu de donner des nouvelles d’un tiers : « - Depuis qu’il a eu son accident, il ne boit plus une goutte d’alcool ! ».

« - Ah, je f’rais bien d’avoir un accident, peut-être… », répond le patron que j’entends régulièrement se plaindre de « mal de tête » avant de conclure par un « bon, à partir de maintenant, je prends plus rien avant 11h45 ! ».

« - Ben non, hein, reste comme ça, change rien, continue à boire, hein, on profite tant qu’il est temps !... », l’encourage le nouveau…

Spectacle désolant d’une routine matinale où la seule distraction se trouve au comptoir, entre deux verres, à feuilleter le journal rubrique foot et traquer les bons numéros du loto…

Attablée plus loin avec mon carnet à dessins, l’ordinateur en marche et une tasse de thé à la main, je dois passer pour une « parisienne », comme ils disent par ici !....

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article