Des idées et des mots

Publié le par Muriel Bayet

Le politiquement correct m’horripile de plus en plus. On ne peut plus prononcer publiquement, dans ce pays, dans MON pays, que des mots aseptisés et vidés de leur sens, même premier…

Oui, nous sommes, depuis l’origine de sa « création », un pays de « race blanche ». « Nos ancêtres les Gaulois » avaient, ainsi que les différentes cohortes envahisseurs-colonisateurs, puis immigrés d’Espagne et d’Italie, une peau claire, et nous étions, dans les livres scolaires, un continent « de race blanche », comme il y avait un continent « de race noire », et un continent « de race jaune » ; simpliste et partiellement erroné, certes, mais sans arrière-pensée discriminative. En ce temps-là, nous n’abordions pas les termes « ethnie » et « race » avec autant d’acuité qu’aujourd’hui…

Alors bourde ou pas bourde, Morano, dont je me fiche comme de ma première chemise, a prononcé des mots qui ne m’ont pas choquée. Peut-être ai-je la chance de posséder une empathie naturelle qui me pousse à ne pas interpréter selon mes propres critères, mais à me mettre dans la tête du locuteur afin d’en comprendre les propos sans les dénaturer, les déformer, les distordre, les amputer de leur signification simple.

Et au lieu de se focaliser sur un énoncé, nos politiques politiciens feraient mieux de centrer leurs réflexions sur le grave problème posé par les flux migratoires de populations dont l’Histoire et la Culture sont en dissonance avec les nôtres.

NB. pour ceux qui auraient envie « d’interpréter : « Dissonance » ne veut pas dire « il ne faut pas les accueillir », mais simplement « désaccord entre nos façons de vivre »…

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

Berton AndreA 03/10/2015 14:32

Bonjour Muriel, comme c'est bien dit j'apprécie car moi aussi je suis de descendance italienne par ma mère et mes grands parents;ma gr-mère milanaise et mon gr-père sicilien. tout un programme et j'ajoute que tous ont tjrs travaillé j'en suis fière.

Muriel Bayet 03/10/2015 15:09

Merci, DD. Bises.

Marie Laure 01/10/2015 11:19

Encore une fois je partage ton ressenti. Lorsque l'affaire a commencé je m'attendais à des propos orduriers mais lorsque j'ai vu la séquence je n'ai pu que dire "mais elle a raison". Ensuite il faut sûrement prendre en compte le contexte de ses propos, avant, après...mais aussi le contexte politique. A quelques semaines des élections régionales chaque parti tente de tirer la couverture à lui, en faisant parler de lui. Sarko fait le ménage pour se démarquer de ses concurrents aux primaires et la gauche tente de sauver les meubles....qui gagnera.....hélas le FN! La seule remarque que cet incident m'inspire c'est que le grand ménage organisé chez les Républicains ne concerne actuellement que des femmes à fortes personnalités (que je n'apprécient pas personnellement) Dati, Morano, NKM, mais ce sont des femmes engagées. Mr Sarkozy se sentirait il menacé par le sexe faible!!!

Muriel 01/10/2015 13:09

Sans doute que la gent féminine a moins la langue de bois que la gent masculine !...