Quand tu chantes...

Publié le par Muriel Bayet

Quimper, samedi 10 janvier

Un voile gris et humide recouvre la ville.

Fière de son granit redevenu –presque- blond, St Corentin se dresse. Enchâssées autour du large porche ogival, les statues de la cathédrale semblent sourire.

Là-haut, entre les deux flèches de granit dentelé qui lui font comme une haie d’honneur, le Roi Gradlon semble protéger la ville…

Venues de toutes parts, des centaines de personnes se pressent sur le parvis aux pavés arrondis.

Des choristes, et d’autres, simples badauds venus pour chanter aussi…

Une petite mise en place et soudain, entonné par Kalonn, le célèbre refrain du Nabucco de Verdi, « Liberté », est repris par tous, résonne et s’enfle. Basses, Ténors, Alti, Soprane… tous à l’unisson…

« Quand tu chantes, je chante avec toi Liberté… »

Malgré la pluie fine qui continue de tomber, la foule chante.

Pas un drapeau ne vient troubler les lieux. Le chant est une valeur universelle…

Une parenthèse de Paul Eluard « Liberté», et on reprend une nouvelle fois…

« Quand je chante, je chante avec toi Liberté

Quand tu pleures, je pleure aussi ta peine… »

Communion des sourires, des regards,….

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

BERTON Andréa 10/01/2015 15:07

Bien bien Muriel tu n'as rien oublié de l'ambiance qui régnait ce matin; l'humanité et la solidarité apportait de la chaleur dans nos coeurs . Luttons luttons encore afin de ne pas laisser un monde trop moche à nos suivants. Je t'embrasse Dd

Muriel 10/01/2015 15:34

Merci DD. J'ai apprécié cette communion pour la Liberté universelle. Et oui, luttons pour garder un monde où il fait bon vivre.